CONTRIBUTION : SORO GUILLAUME ET LE REALISME POLITIQUE

Ce mercredi 18 septembre 2002, la population ivoirienne s’était réveillée dans l’anxiété. Les prétendus ‘’purs ivoiriens’’, observaient les policiers et gendarmes, insulter, verbaliser et maltraiter leurs frères « demi ivoiriens » dans les rues, de Bouaké, Abidjan, Gagnoa, San-Pedro et partout en Côte d’Ivoire. Pendant ce temps, les fonctionnaires occupaient jalousement les bureaux dans les quartiers administratifs, […]