Côte d’Ivoire : Notre épine dorsale

La politique, c’est comme les funérailles. Pendant que certains pleurent pour avoir perdu quelqu’un de cher, de précieux, d’autres pleurent parce que celui qu’il détestait vient de partir. Ils pleurent de soulagement, de joie. Celui qu’ils jalousaient vient de rendre l’âme. Quel bonheur. Donc aux funérailles, les pleurs de ceux qui aimaient le défunt, même […]