News Alert

Eliminatoires de la CAN – Michel Dussuyer: « L’objectif est de finir en tête de notre poule »

AUTEUR   SOURCE
Eliminatoires de la CAN – Michel Dussuyer: « L’objectif est de finir en tête de notre poule »

Les Eléphants seront face aux Leone Stars, le samedi 03 septembre 2016 à 18H GMT à Bouaké dans le cadre de la sixième et dernière journée des éliminatoires de la CAN « Gabon 2017 ». Au cours de la traditionnelleconférence de presse  d’avant match tenue ce jeudi à la FIF, Michel Dussuyer, sélectionneur des Eléphantsévoque son effectif rajeuni auquel il accorde confiance. Pour lui, l’objectif est de terminer premier de lapoule.  


Coach les différents championnats viennent de commencer. Sur quelle base vous avez arrêté cette liste ? Qu’est ce qui a milité en faveur des 23 joueurs de cette liste ?

C’est de tenir compte de plusieurs paramètres mais faire en sorte aussi que les joueurs qui sont retenus, soient des joueursdans la majeure partie qui ont déjà repris les compétitions avec leurs clubs et qui ont du temps de jeu de façon à être déjà unpeu en jambes et avoir un peu de capital-confiance. C’est sur cette base que j’ai travaillé.

On remarque une fois de plus que Yaya Touré n’est pas sur cette liste. Est-ce que vous avez tenté de le contacter pource match et quelles sont les raisons pour lesquelles il ne figure pas sur cette liste?

J’ai eu à échanger avec Yaya Touré. Ce que je peux dire aujourd’hui, c’est que nous avons un rendez-vous trèsprochainement pour évoquer ensemble son avenir avec la sélection de façon à ce que tout le monde soit situé. Je pense quetout le monde est dans l’attente de cette décision. Je sais aussi qu’il est important que maintenant des choses soient arrêtéesde façon à ce que l’on puisse avancer sereinement.        

N’avez-vous pas le sentiment que les milieux que vous avez appelé manque d’expériences face à l’équipe de la Sierra-Léone? Le championnat européen vient de commencer. Est-ce que vous avez la certitude que tous les joueurs quevous avez appelés seront là ?

 Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de problème. Souvent, les défections s’expliquent par des cas blessures.  Je croise les doigtspour que ce ne soit pas le cas ce week-end. C’est vrai que c’est une période toujours délicate. Ce mois de septembre estdifficile à gérer parce que c’est la fin du Mercator.  Et cela tombe toujours dans la semaine de préparation de matches. C’estsusceptible de perturber la préparation. Ce sont des paramètres qu’il faut prendre en compte mais en tout état de cause, tout le monde doit être présent. Effectivement, ce milieu de terrain est jeune mais c’était déjà des joueurs jeunes qui avaientévolués avec Kessié Franck, Nguessan Serges et Angban Victorien et qui avaient donné satisfaction sur ce match. C’est vraique Serey Dié va nous manquer. Il a été blessé au mois d’avril et jusqu’à présent, il n’a pas encore retrouvé la compétitionmais, je sais qu’il ne va pas tarder maintenant à reprendre. Il est presque prêt. J’ai fait le choix d’attendre qu’il se remettecomplètement, qu’il retrouve du rythme de façon à apporter vraiment sa pierre à l’édifice. J’espère simplement pouvoir leretrouver pour le prochain match. Il faut faire confiance à ces jeunes joueurs. Il y a le retour de Cheick Doukouré, deDiomandé Ismaël. Ils ont déjà une Coupe d’Afrique derrière eux. Ils sont jeunes certes mais ils ont un capital d’expérience.

 Avez-vous une idée actuelle de votre adversaire ? Notamment avec le nul (0-0) au match aller au Nigeria ?

Je pense que la Côte d’Ivoire connait bien maintenant cette équipe de la Sierra Léone. Elle a eu à l’affronter trois fois en un laps de temps assez réduit. En toute connaissance, on sait que c’est une équipe qui est accrocheuse. Elle est bien organisée. En règle générale, elle ne marque pas beaucoup de but mais elle n’en concède pas non plus. On a une équipe qui aura toutà gagner en venant à Bouaké pour essayer de décrocher une qualification historique. On doit aussi se qualifier pour cerendez-vous africain. Cela passe par un résultat positif. L’objectif, c’est de rechercher la victoire sur ce match pour finir aussien tête de notre poule. Concernant cette équipe de la Sierra-Léone, je pense que la chose la plus importante est de bien la respecter. Aujourd’hui, vous le savez, les équipes ont un capital-joueur intéressant. Ils ont une ossature de joueurs expatriésqui a un capital d’expérience et qui est capable de bien défendre, d’être bien organisée. C’est une équipe qu’il convient debien respecter pour éviter toute mauvaise surprise.

Vous avez fait confiance à Gervihno qui n’est plus assez répondant comme par le passé. Il y a Max Gradel qui a étéblessé cette saison. Vous pouvez dire qu’il est opérationnel ?

Aujourd’hui, je pense que Salomon Kalou a marqué 14 buts la saison dernière  dans le championnat allemand, si je me rappelle bien. Ce n’est pas une mauvaise performance. Loin de là pour dire qu’il n’est plus efficace. C’est lui faire ombrage à mon sens. Concernant Yao Kouassi Gervinho,  il a toujours répondu présent lors de ses dernières prestations avec la sélection. Il a, à chaque fois, été un animateur important sur le plan offensif. On ne peut pas dire aujourd’hui que Gervinho ne peut pas rendre service. Max Gradel a été blessé la saison dernière. Mais, il a repris. Il a fait la fin du championnat. Le coach avait fait le choix sur le premier match de le mettre un tout petit peu de côté. Mais, il a joué le match de Coupe de la Ligue hier. Cela lui a permis de marquer son premier but de la saison. C’est quelque chose qui va le lancer et lui donner un capital-confiance. Je ne peux pas convoquer, non plus, dix attaquants. Je suis obligé de faire des choix. Gohi Bi Cyriac actuellement, n’a pas encore totalement retrouvé une place de titulaire pour l’instant. Il est sur le banc de touche. Je dois tenir compte aussi de ces paramètres.

 A quand la discussion avec Yaya Touré va prendre fin ? Cette situation ne met-elle pas les gens en difficulté compte tenu de cette absence répétée ?

Concernant Yaya Touré effectivement j’ai dit qu’on avait un rendez-vous très prochainement. Je ne voudrais pas en dire plus pour le moment.  Je pense que c’est une situation qui doit trouver son épilogue. Aujourd’hui, il est important que tout le monde soit situé sur l’avenir de Yaya Touré en sélection. Ce rendez-vous sera décisif pour la suite de l’avenir immédiat de Yaya en sélection.

Comment travaillez-vous avec un groupe où les niveaux ne sont pas les mêmes ? Auparavant en Côte d’Ivoire, on avait comme star des attaquants qui marquaient beaucoup de buts. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée. Cela se retrouve en défense. Quel commentaire faites-vous de cet état de fait ?

On est au mois de septembre. Les championnats ont repris en juillet et d’autres en août.  On est confronté chaque année à ce problème. Je regarde toujours les choses de façon positive. C’est vrai qu’il y a un peu de manque de temps de jeu en compétition pour certains parce qu’il y a aussi une préparation qui a été assez longue avec beaucoup de matches amicaux qui ont permis d’avoir des confrontations et des oppositions. C’est aux joueurs aussi de prendre leurs marques. L’aspect positif par rapport à cela est la fraicheur physique, l’envie. On n’est pas en période de lassitude avec des matches qui se sont répétés. Par rapport à l’efficacité de notre secteur offensif, j’ai toujours eu tendance à dire que ce n’est pas un problème individuel. C’est un problème collectif. Je pense qu’on nous envoie des attaquants qui ont de grandes qualités et qui sont capables de marquer des buts et de faire des différences. Le tout, c’est de les mettre dans les meilleures conditions afin qu’ils puissent s’exprimer et qu’ils puissent apporter ce qu’on attend d’eux. On s’attend de retrouver une équipe regroupée dans sa moitié de terrain. Il faudra trouver la clé et avoir la capacité de changer de rythme, de trouver des solutions collectives. Ce sera compliqué mais il faudra débloquer ce match. Il faudra essayer d’ouvrir le score. C’est le premier but qui sera décisif dans la suite du match. A mon sens. Je pense que la Côte d’Ivoire a de très bons attaquants. Dans le championnat Ivoirien, il y a quelques attaquants qui se sont mis en exergue comme Krisito Yessoh. Ila marqué beaucoup de buts cette saison. C’est une belle réussite pour lui mais derrière, je trouve que c’est peut-être un problème de fond qu’il faut travailler de façon à développer des aptitudes chez les attaquants.

Propos recueillis par Ives TIEMELE

www.fedivoir.com

Last 5 posts by admin

Related Post

contact: dp@lementor.net / radio@lementor.net / tv@lementor.net / infos@lementor.net TEL: London:
00 44 7 404 14 12 84 and Ivory Coast: 00 225 01 12 93 78

Copyright © 2012 by LEMENTOR.NET. All Rights Reserved Lementor.net part of Lementorgroup23 Limited.
Show Buttons
Hide Buttons
Web Design BangladeshBangladesh Online Market