News Alert

AGROBUSINESS – Bientôt les remboursements : qu’en est-il des souscripteurs de la Diaspora ?

AUTEUR   SOURCE
AGROBUSINESS – Bientôt les remboursements : qu’en est-il des souscripteurs de la Diaspora ?

L’Agrobusiness, cette ‘’activité agricole clé en main’’ avec les milliards investis et qu’il faut rembourser aux souscripteurs, est au centre de l’actualité qui défraie la chronique en Côte d’Ivoire. Au point d’amener le gouvernement à s’impliquer et donner une date de remboursements qui se situerait avant fin février 2017. « Tout est prêt pour démarrer les remboursements. La seule chose qui reste, c’est que les maisons d’agrobusiness se mettent d’accord sur les listes après le croisement. Les remboursements se feront sur la base du capital investi dans la mesure des soldes disponibles sur les comptes », a annoncé le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, à l’issue du conseil des Ministres du mercredi 15 février dernier. Il faut noter que les comptes de toutes les sociétés dans l’agrobusiness ont été gelés depuis le 6 janvier 2017 et un comité de veille mis en place. Ce comité de veille qui veut aller vite, invite « les souscripteurs de bien vouloir se rendre, du lundi 20 au samedi 26 février 2017, à la rotonde de la cité financière au Plateau, dans toutes les trésoreries des communes d’Abidjan, de Bingerville et de l’intérieur du pays, en vue de leur inscription. Ces souscripteurs devront- se munir d’une carte d’identité en cours de validité, – d’une copie du contrat de souscription, – du ou des reçus délivrés par le promoteur au moment de la souscription, – des reçus de versement à la banque et des contacts téléphoniques ». Combien sont-ils ces souscripteurs et combien de milliards en FCFA ont-ils investis ? Là où le comité de veille ou le groupe de travail mis en place, indique 28 entreprises promotrices de l’agrobusiness, des voix s’élèvent pour annoncer l’existence d’au moins 35. Là où encore le groupe de travail soutient qu’il y a 36 699 souscripteurs recensés pour un montant de 66 milliards, d’autres voix contradictoires annoncent plutôt 232 000 souscripteurs pour un investissement de 257 milliards de FCFA.


Et la Diaspora dans tout ça ?

Les souscripteurs de la Diaspora ivoirienne dont nous n’avons pas le nombre exact et ils sont nombreux selon nos sources (les souscriptions ayant été faites individuellement), se retrouvent aussi bien en France qu’au Royaume Uni, en Allemagne, en Italie, en Suisse, au Canada, aux Etats-Unis, etc. , ne sont pas mentionnés. Cette Diaspora inquiète, se pose alors de nombreuses questions. – Pourquoi dans son communiqué, le gouvernement ne mentionne pas les souscripteurs de la Diaspora ? – Comment ceux-ci vont-ils entrer en possession de leurs investissements et le retour sur ces investiossements ? Ces ivoiriens souscripteurs de la Diaspora qui, selon nos sources ont été encouragés par des actes posés par de hautes personnalités étatiques du pays, dont la pose de la première pierre de l’usine de transformation de tomates de Yamoussoukro. Le nom et l’image de cette personnalité de haut rang, associés à cette activité, ne pouvait qu’attirer des investisseurs (souscripteurs) de la Diaspora. Et comme ils ne sont pas logés à la même enseigne, pour beaucoup, ils se sont saignés. Parcourons ensemble les cris de cœur de certains de ces souscripteurs de la Diaspora qui ont requis l’anonymat : «Nous nous sommes engagés avec monhevea.com en pensant bien faire car en juillet 2012, lorsque le Président de la Côte d’Ivoire notre pays, SEM Alassane Ouattara nous avait demandé de rentrer afin de mettre nos talents au service du développement du pays, nous n’avons pas hésités. Pour ceux qui ont fait 30 ans, 20 ans et plus, suite donc au parrainage de la pose de la première pierre de la construction d une usine de transformation de la tomate à Yamoussoukro, la confiance ne pouvait qu’être de mise ». A un autre de poursuivre : « Avec AGRONOMIX d’une personnalité bien connue, cette personnalité nous a encouragés à considérer la venue de cette société à Londres et aussi à encourager nos frères et sœurs à venir massivement souscrire au niveau du Royaume Uni et aussi au pays. Nous savons que parmi nous, certains n’ont pas de documents, certains veulent rentrer au pays pour entreprendre. Nous avons donc pris nos économies et des prêts bancaires pour investir. Aujourd’hui, c’est la désolation, la tristesse et le desenchantement. Nous avons cru à MONHEVEA.COM parce-que nous avions vu nos autorités impliquées. Sans elles, beaucoup parmi nous, n’allaient jamais s’engager », conclura-t-il avec beaucoup de regrets. A travers leurs dires, les souscripteurs de la Diaspora ivoirienne en appelle à SEM Alassane Ouattara, Président de la République, de s’impliquer en leur faveur afin qu’ils entrent  en possession de leur investissements.

Khalil Ben Sory

Lementor.net

 

Last 5 posts by admin

Related Post

contact: dp@lementor.net / radio@lementor.net / tv@lementor.net / infos@lementor.net TEL: London:
00 44 7 404 14 12 84 and Ivory Coast: 00 225 01 12 93 78

Copyright © 2012 by LEMENTOR.NET. All Rights Reserved Lementor.net part of Lementorgroup23 Limited.
Show Buttons
Hide Buttons
Web Design BangladeshBangladesh Online Market