News Alert

L’Afrique du Sud dans la spirale des attaques xénophobes – Chasse aux migrants africains

AUTEUR   SOURCE
L’Afrique du Sud dans la spirale des attaques xénophobes – Chasse aux migrants africains
« On a reçu au moins 200 appels de migrants qui paniquent, qui ne savent pas ce qu’il faut faire et si il faut quitter le quartier. Les gens vont en groupes brûler les maisons, ils chassent les étrangers. Ils ont brûlé des ateliers où les gens réparent des voitures, qui ne sont pas des endroits où les gens vendent la drogue. La semaine passée on a vu le ministre de l’Intérieur qui a fait une tournée pour rassurer les gens, mais je crois que cette démarche devrait être intensifiée  », ce sont là, les propos de Marc Gbafou, Ivoirien et Président du Forum de la diaspora africaine au pays de Nelson Mandela. En effet, depuis plus d’une semaine, l’Afrique du Sud connait un regain de violences. Violences xénophobes qui ont pour cibles les migrants africains sont persécutés et chassés. Ils sont accusés de faire du trafic de drogue et responsables de la criminalité dans certains quartiers. C’est à Rosettenville, au Sud de Johannesburg que les troubles ont commencé la semaine dernière. Des hommes non identifiés ont brûlé près de 26 voitures dans un hangar. Pendant la journée du samedi 18 février dernier, dans un quartier à l’Ouest de Pretoria, des habitations et plus d’une vingtaine de voitures ont été détruites par les flammes mises par des hommes. Sur place, les forces de l’ordre ont été déployées avec véhicules blindés et hélicoptère survolant la zone sans rien de plus. Des temoins soutiennent qu’il n’y a eu aucune arrestation. Pire, que la police n’a rien fait pour les protéger contre les centaines de personnes qui les accusaient d’être les responsables de l’insécurité, du trafic de drogue et de la prostitution. Suivons ce témoignage : « A 8 heures du soir, un groupe d’hommes est arrivé devant notre porte. Ils ont commencé à crier ‘’tous les étrangers dehors’’. Ils ont tout pillé et ensuite, ils ont mis le feu à la maison ». Face à cette flambée de violence xénophobe, des ONG, des associations et des membres de la société civile se sont réunis le dimanche 19 février 2017 à l’initiative de la Diaspora Africaine, à Johannesburg afin de trouver des solutions d’une part, et d’autre part, dénoncer l’inertie du gouvernement et des hommes politiques. Et surtout dénoncer le soutien aux xénophobes de certaines personnalités telles le maire de Johannesburg, qui avait déclaré en décembre dernier que « les immigrés squattaient les bâtiments du Centre-ville et qu’il fallait les mettre dehors ». La  réunion organisée dimanche 19 février par la Diaspora Africaine dans le centre de Johannesburg  a pour but d’enrayer l’escalade de violences à l’encontre des étrangers. Ils étaient  environ une centaine à y être. Beaucoup ont pris la parole, pour exprimer leur solidarité envers les étrangers et ont part des futures actions à venir. Pour atteindre cet objectif, une conférence de presse va se tenir à Pretoria le 24 février, pour avertir d’un rassemblement hostile envers les étrangers et une marche de solidarité prévue en mars prochain. Il faut noter qu’en Afrique du Sud, les médias locaux et étrangers ne couvrent les événements que lorsqu’il y a des crimes.
Khalil Ben Sory
Lementor.net


Last 5 posts by admin

Related Post

contact: dp@lementor.net / radio@lementor.net / tv@lementor.net / infos@lementor.net TEL: London:
00 44 7 404 14 12 84 and Ivory Coast: 00 225 01 12 93 78

Copyright © 2012 by LEMENTOR.NET. All Rights Reserved Lementor.net part of Lementorgroup23 Limited.
Show Buttons
Hide Buttons
Web Design BangladeshBangladesh Online Market