News Alert

Adama Bictogo, cadre du RDR : Nous sommes dans une alliance où, en toute logique politique, des gens ont décidé de désigner leur candidat en 2018

AUTEUR   SOURCE
Adama Bictogo, cadre du RDR : Nous sommes dans une alliance où, en toute logique politique, des gens ont décidé de désigner leur candidat en 2018

En tant que Secrétaire général adjoint en charge des questions et mouvements politiques et président du Comité d’organisation des pré-Congrès et du 3e Congrès du Rassemblement des républicains (Rdr), Adama Bictogo s’est entretenu jeudi 13 avril 2017 avec les élus, secrétaires départementaux et conseillers économiques et sociaux de son parti.


Dans ses propos liminaires, il a estimé que le Rdr doit “redéfinir sa posture” par rapport aux enjeux futurs relativement à son appartenance au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). “Notre parti doit faire l’évaluation de son état de fonctionnement. Notre parti doit, au regard de l’avènement de la 3e République, du nouvel attelage institutionnel né de la nouvelle Constitution mettant en place les postes de Vice-président, Premier ministre, président de Sénat, redéfinir sa posture pour épouser ce nouvel attelage, mais surtout au regard des nouvelles échéances à venir. Notre parti qui est dans une famille politique sur la base des alliances, doit donc redéfinir non seulement sa stratégie, sa posture par rapport aux échéances à venir, celles de 2020. (…) Nous sommes dans une alliance où, en toute logique politique, des gens ont décidé de désigner leur candidat en 2018″, a déclaré Bictogo. Mais, a-t-il poursuivi, le Rdr examinera cette question lors d’une Convention, après son Congrès. Concernant les enjeux des pré-Congrès et du Congrès du Rdr, il a indiqué que son parti doit sortir ” fort” de ces rendez-vous. Pour ce faire, a-t-il précisé, une analyse interne s’impose. “Nous devons, chacun pour sa part, assumer la responsabilité de ce qui n’a pas marché et de ce qui a marché, sans faux-fuyant. Nous devons aller à ce Congrès pour que les résolutions qui en sortiront, soient de bonnes réponses aux préoccupations posées. Si nous n’apportons pas les bonnes réponses aux préoccupations posées, nous allons encore avoir des problèmes”, a prévenu Bictogo. Il a, enfin, souligné la nécessité du retour à la présidence du Rdr du président Alassane Ouattara, à l’issue de ce 3e Congrès. Pour lui, cela est possible, conformément à la nouvelle Constitution qui permet au chef de l’État d’être, également, à la tête d’un parti.

 Alex A

L’intelligent d’Abidjan 

 

Last 5 posts by admin

Related Post

contact: dp@lementor.net / radio@lementor.net / tv@lementor.net / infos@lementor.net TEL: London:
00 44 7 404 14 12 84 and Ivory Coast: 00 225 01 12 93 78

Copyright © 2012 by LEMENTOR.NET. All Rights Reserved Lementor.net part of Lementorgroup23 Limited.
Show Buttons
Hide Buttons
Web Design BangladeshBangladesh Online Market