News Alert

Ce qu’est l’houphouëtisme, mémoire historique commune du PDCI et du RDR

AUTEUR   SOURCE
Ce qu’est l’houphouëtisme, mémoire historique commune du PDCI et du RDR

Coopérer ou périr, telle est l’alternative existentielle qui s’impose au PDCI et au RDR après leur séparation. Cette alternative, qui met en jeu leur avenir politique, les appelle à se ressourcer dans leur mémoire commune car la crise qui provoqua, à l’origine, la scission du PDCI-RDA, fut une crise de sa mémoire idéologique. Cette crise mémorielle, qui a nourri une tension centrifuge au sein de la coalition, oblige à réinvestir les fondamentaux idéologiques du PDCI-RDA historique légués par le Père de la Nation Ivoirienne, Félix Houphouët-Boigny.


L’idéologie du nationalisme modernisateur d’obédience libérale du PDCI-RDA, l’Houphouëtisme du Père de la Nation Ivoirienne, traduisait en idéologie mobilisatrice et en utopie politique, les besoins et les espérances démocratiques d’une société multiethnique qui aspirait à l’unité, à la liberté, à l’égalité et à la modernisation économique. Les mots de paix, de tolérance, de fraternité, de dialogue, d’unité nationale, l’appel à une Nation ivoirienne de citoyens, la célébration du métissage, la xénophilie du PDCI-RDA historique originel formulaient les attentes profondes des forces sociales d’un pays multiplement enraciné et ouvert sur le monde.

La désignation du PDCI-RDA, comme parti des planteurs et des paysans, le définissait comme représentation politique d’une catégorie socio-professionnelle majoritaire. L’appel aux traditions signifiait la promotion et la défense du génie créateur des diverses collectivités culturelles ivoiriennes. Elle ne se faisait guère dans le sens de la défense d’identités communautaires singulières et fermées. Cette combinaison idéologique des universaux de la modernité et du particularisme des traditions situait donc le nationalisme modernisateur et libéral du PDCI historique à mille lieux du nationalisme communautaire et identitaire.

L’Houphouëtisme, synthèse des traditions et de la modernité, opère la combinaison difficile de l’unité et de la multiplicité dans le régime de la démocratie républicaine libérale. L’objectif de la dimension républicaine de cette démocratie était de réaliser l’unité de la diversité socio-culturelle à travers la citoyenneté. L’objectif de sa dimension démocratique était de réaliser la coexistence de la pluralité sociale dans le respect réciproque des particularismes.

 La postérité actuelle du PDCI-RDA historique se méprendrait ici gravement à interpréter cette représentation inclusive de la nation comme ethnicisation. Dans l’Houphouëtisme, l’intégration politique des ethnies fut celle des génies culturels dans la participation politique et dans la production de la richesse nationale. Quoique la traduction historique de cette intention aie conduit à des égarements dans une géopolitique interprétée dans un sens ethniciste, les dévoiements doivent désormais être définitivement corrigés. L’alternance démocratique du pouvoir en Côte d’Ivoire ne doit pas être pensée comme alternance de type ethnique et régionaliste.

 Nous devons, en Côte d’Ivoire, être capables de nous penser en citoyens régionalement et culturellement situés. Notre définition ethnique de soi doit être conçue comme variation multiple d’un thème unique : celui d’une citoyenneté enracinée dans la multiplicité de ses mémoires culturelles.

Pour renaître pleinement à eux-mêmes et pour maîtriser leur historicité politique, le PDCI et le RDR doivent chacun se défier de l’ethnicisme, du tribalisme, de confessionnalisme, du régionalisme et de la personnalisation du pouvoir. L’ethnicisation catastrophique de la politique partisane ivoirienne résulta de la subversion de l’ethnicité à des fins politiques. Cette subversion permit d’attribuer à l’ethnicité une signification politique au lieu de respecter sa définition sociale et culturelle. La définition de soi comme ethnie exclut alors la définition de soi comme citoyen et sape à la base la République comme creuset du rassemblement et de l’unité d’un peuple divers. Dans une démocratie républicaine libérale, l’acteur social est un citoyen enraciné néanmoins dans une ethnie. L’identité nationale citoyenne est toujours assise sur une mémoire culturelle qui n’aspire guère à occuper le champ politique et à faire des coutumes, la Loi fondamentale de l’Etat.

Désormais séparés mais appelés à coopérer, le PDCI et le RDR doivent se réapproprier cette conception citoyenne de la nation qui définit leur mémoire politique commune et qui structure le « nationalisme » et le patriotisme républicain d’Etat du PDCI-RDA. Cette mémoire doit normer leur choix, leurs décisions et  actions politiques

La viabilité politique du PDCI et du RDR dépendra de leur capacité respective  à se distancier des extrémismes identitaire et national-populiste. Leur identité devrait se construire et se consolider sur le consensus de tous leur membres dans les valeurs de la démocratie républicaine et de la démocratie libérale qui ne sont rien d’autres que les valeurs constitutives de l’houphouëtisme.

Le PDCI et le RDR devront donc se défier, tout à la fois, de la représentation du parti comme coalition régionale et ethnique, et comme parti de chef. Il leur faut révoquer la conception antidémocratique de la représentation politique comme incarnation de l’identité d’un peuple ethnique, au profit de la conception démocratique et républicaine de la représentation comme délégation d’un mandat révocable aux élus d’une Nation de citoyens.

Pour sauvegarder leur identité partisane respective, il est d’importance vitale de tenir compte de la différence et de l’antinomie idéologique et axiologique qui distinguent un parti national républicain, démocratique et libéral d’un parti nationalitaire antirépublicain, antidémocratique et illibéral, défenseur d’une identité ethnique et tribale fermée. La pérennité du PDCI et du RDR, dans une Côte d’Ivoire culturellement, socialement, politiquement, et économiquement ouverte sur le monde en dépend. Il y va de leur survie politique commune.

Dr Alexis Dieth

Professeur de philosophie

Cedea.net

Last 5 posts by admin

Related Post

contact: dp@lementor.net / radio@lementor.net / tv@lementor.net / infos@lementor.net TEL: London:
00 44 7 404 14 12 84 and Ivory Coast: 00 225 01 12 93 78

Copyright © 2012 by LEMENTOR.NET. All Rights Reserved Lementor.net part of Lementorgroup23 Limited.
Show Buttons
Hide Buttons
Web Design BangladeshBangladesh Online Market