News Alert

Que veut Franklin Nyamsi en Côte d’Ivoire ?

AUTEUR   SOURCE
Que veut Franklin Nyamsi en Côte d’Ivoire ?

Mr Franklin Nyamsi, tu es un ivoirien et un frère en citoyenneté. Mais que recherches-tu réellement en Côte d’Ivoire ? Cherches-tu à reconstruire et sauvegarder l’unité nationale, à défendre l’intérêt général et le Bien commun dans notre pays ? Cherches-tu au contraire à conquérir la Présidence de la République et l’Etat ivoirien pour les afficher, comme trophées personnels, sur le blason de ton ego démesuré en fusillant à cette fin par tes bordées d’injures et de grossièretés, les officiels ivoiriens et les simples citoyens qui s’opposent à cette OPA ?


Comme il fallait s’y attendre suite à mon interpellation tu m’as, conformément à ton caractère, agoni de grossièretés, de propos orduriers, d’injures et de mensonges destinés à salir mon honorabilité. Je t’interpellais pourtant simplement en qualité de citoyen pour te demander de désarmer ta parole et ta plume dans cette situation socio-politique délicate potentiellement dangereuse pour la Côte d’Ivoire car je te connais personnellement. Je t’interpellais en qualité de citoyen ivoirien responsable de son gouvernement et préoccupé par tes attaques contre les institutions de notre République, par les tombereaux d’injures que tu déverses quasi-quotidiennement sur l’honorabilité des autorités qui les incarnent. Je t’interpellais en cette qualité pour tenter de te raisonner et t’empêcher d’entraîner la Côte d’Ivoire encore une fois de plus vers l’abîme de la guerre en divisant le personnel politique ivoirien par les bordées constantes d’injures et de grossièreté. Tu déverses ces grossièretés et ces propos orduriers sur les dirigeants du RDR en lesquels tu vois des ennemis et des obstacles dressés devant ta volonté boursouflée d’accéder à tout prix au poste de conseiller spécial à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire en grimpant sur le dos de l’acteur politique ivoirien dont tu sers comme une échelle.

 Nous n’avons pas toi et moi, le même problème. Mon problème à moi, c’est la stabilité politique de la Côte d’Ivoire, l’harmonie entre nos dirigeants, la saine compétition politique dans le respect des valeurs de la République. Mon problème à moi c’est mon souci de la sécurité de mes concitoyens et la paix sociale en Côte d’Ivoire. Ton problème à toi, au contraire, est un problème d’ascension sociale personnelle, une volonté de prendre en Côte d’Ivoire une revanche sur la vie en dévoyant et en piétinant les institutions et les acteurs politiques qui les servent et qui contrecarrent tes plans. Cette démoniaque obsession de revanche sur la vie t’a fait perdre toute capacité de penser : tu ne parles plus que pour injurier ou pour encenser. Ton problème personnel a trait à ta volonté pestilentielle de satisfaire par la captation privée de l’Etat ivoirien ton ego boursouflé et démesuré. Cette volonté obsessionnelle démesurée et maladive me fait penser avec raison que le candidat du PDCI sera la prochaine cible de tes injures, de tes grossièretés, de tes propos orduriers. Tu verras immanquablement en ce candidat un obstacle à l’avancée de celui que tu utilises comme une échelle dans ton assaut éperdu et fou vers les cimes ivoiriennes. Comme la grenouille de la fable de la Fontaine qui explosa à force de vouloir se faire plus grosse qu’un bœuf, tu exploseras bientôt sous le poids de ton enflure pestilentielle et démoniaque. Tu n’as pas su utiliser ton équerre pour t’imposer une limite.

A l’attitude normale du parvenu qui venu de très bas s’attache à écraser et piétiner tout ceux qui se trouvent en dessous de lui pour prendre une revanche sur la vie s’ajoute la perversion du bout d’homme qui a un besoin irrépressible s’enfler pour faire illusion, d’afficher ses parchemins et de les renforcer par l’imposture et la tricherie pour se donner de l’allure et pour dominer.

Je dois te rappeler ceci : la Paix, la pondération, le respect de l’Autre et surtout de l’Etranger, les mots d’ordre du Père de la Nation ivoirienne Félix Houphouët Boigny sont, pour nous, des principes sacrés. Ils le demeurent et le demeureront malgré la parenthèse honteuse des années 2000 à 2010 que nous nous évertuons à fermer, un engagement national auquel tu avais prétendu prendre part. Tu es en réalité le frère jumeau de ceux qui agressèrent ces principes, comme en témoigne l’extrême violence récurrente de tes propos qui divisent, clivent, séparent et incitent à la guerre fratricide au RDR et entre le RDR et le PDCI. Par tes propos injurieux et tes actions vindicatives et bellicistes, tu es l’incarnation de l’antithèse radicale cette paix, de cette considération et de ce respect de l’Autre. Tu es devenu un ennemi de la Côte d’Ivoire. Ton objet ultime est de prendre le pouvoir d’Etat par devers autrui et par devers le peuple pour imposer sur la Côte d’Ivoire la domination de ton ego boursouflé. Tu n’as pas su utiliser ton équerre pour t’imposer une limite. Crois-moi, Monsieur Franklin, la Côte d’Ivoire parviendra à se débarrasser démocratiquement de toi et tu lui rendras des comptes judiciaires.

Dr Alexis Dieth

Professeur de philosophie

Cedea.net

Last 5 posts by admin

Related Post

contact: dp@lementor.net / radio@lementor.net / tv@lementor.net / infos@lementor.net TEL: London:
00 44 7 404 14 12 84 and Ivory Coast: 00 225 01 12 93 78

Copyright © 2012 by LEMENTOR.NET. All Rights Reserved Lementor.net part of Lementorgroup23 Limited.
Show Buttons
Hide Buttons
Web Design BangladeshBangladesh Online Market