News Alert

Réunion de la direction du RDR : retour sans gloire pour Guillaume Soro

AUTEUR   SOURCE
Réunion de la direction du RDR : retour sans gloire pour Guillaume Soro

Hier vendredi 5 janvier a eu lieu à la rue lepic la première réunion de la direction du RDR nouvelle formule. A cette occasion, la présidente du parti, Henriette Dagri Diabaté avait à ses côtés le 1er vice-président afin de recevoir les nouveaux promus au poste de vice-président dont Guillaume Soro par ailleurs président de l’assemblée nationale.


On se souvient, que lors du dernier congrès du RDR l’année passée, le président de notre hémicycle, par ailleurs député de Ferke dans le nord du pays avait choisit de s’absenter sous le motif de n’avoir pas été associé à l’organisation du congrès. Il est important de souligner qu’à cette époque déjà, le PAN n’occupait aucune fonction officielle au sein du parti. Certains analystes y avaient vu une véritable erreur de jugement et de stratégie politique. C’est donc à son absence que le RDR à travers cette communion inoubliable entre ses militants s’est revigoré et a mis en place la nouvelle structure qui aura pour objectifs de faciliter la création du nouveau parti unifié, de préparer les échéances électorales à venir et surtout de répondre aux espérances et espoirs de la base du RDR, qui bien que manipulé à un moment donnée a choisi de rester derrière son leader incontestable et historique qu’est le président Alassane Ouattara.  

Cette présence de Guillaume Soro, hier au siège du RDR à Cocody, est un retour sans gloire il faut le dire sans sourciller. Il faut mettre de côté tout ressentiment ou affection et resté objectif. Soro Guillaume qui recherchait une audience forte auprès des militants du RDR se retrouve aujourd’hui avec une attention qui diminue de jour en jour à cause d’une communication irrationnelle, insolente et belliqueuse. Comme le disait un de nos interlocuteurs : « Soro a payé cher de sa propre poche sa chute au sein de l’appareil politique et étatique. A ce stade des choses, il doit repartir à zéro après avoir dilapidé son capital politique acquis surtout après l’organisation des élections présidentielles de 2010. Sa communication a pris le soin de détruire ses acquis de façon surprenante ».  

Plusieurs années en arrière, Soro Guillaume lui-même n’aurait jamais envisagé ce retour à la case quasi contraint de faire acte de présence. Pouvait-il se mettre à dos sa tante Dagri qui semble t’il reste une des rares personnalités à le citer avec un sourire ? Au-delà de protéger, les dernières estimes, Soro devait politiquement y aller pour trois raisons principales que nous développons plus bas.  

La première raison répond au besoin pour GSK d’exister politiquement. Du moins dans les cœurs de la majorité des militants du RDR qui de plus en plus sont « fâchés » avec le PAN qui a osé défier aussi bien les fondements et fondamentaux du RDR que le symbole de la lutte qui reste le président Alassane Ouattara. Pour une fois, les analystes proches de Guillaume Soro ont choisi le cerveau au détriment de l’émotion en conseillant à leur « guide » d’être présent à cette rencontre capitale d’hier. Que peut devenir GSK sans le RDR en Côte d’Ivoire ? beaucoup de nos interlocuteurs n’hésitent pas à dire : RIEN. Il faut être aveugle pour croire que le chemin est tout tracé pour l’enfant de Ferke sans ce RDR grand, fort et premier parti de Côte d’Ivoire. Son absence aurait rimé avec défection, démission et divorce définitivement. En se rendant à cette réunion importante pour la suite, Guillaume Soro ne fait que se donner à lui-même un peu d’air pour respirer et voir l’avenir de façon plus radieuse. Surtout que l’expérience UDS et RACI semblent battre de l’aile, il est sage de s’accrocher à un RDR dont la machine et la force électorale ne sont plus à prouver.

La deuxième cause de la présence de GSK à cette réunion, contre ses prévisions est la tenue prochaine des élections locales. La première stratégie qui était de favoriser les indépendants ou porter le masque pour avancer étant dévoilée, il faut trouver la parade nécessaire pour que certains de ces adeptes portent l’étendard du parti lors des municipales, régionales et sénatoriales à venir. Une absence du PAN hier à la rue lepic aurait sonné le glas de certains élus proches de lui. Pour ne pas donc voir une saignée dans ses rangs, le PAN a répondu présent. Cette situation est commune en politique. Quand le leader ne peut plus défendre les intérêts de ses lieutenants, suivra une cascade de départ dans ses rangs. Soro le sait. Présent à la table de la direction, il se fait une faveur et une grosse faveur à son équipe, qui comme tous militants avérés ou pas aimeraient représenter le parti aux élections futures. Pour ceux-ci (les pro-Soro) aller aux élections en independent rimerait avec défaite et désillusions. Il est clair que la base du RDR ne votera jamais contre leur parti ; cette leçon a été bien apprise. La seule sanction du militant du RDR contre son parti sera de ne pas se rendre aux urnes, ce qui ne fait pas forcement l’affaire d’un Independent sorti du parti comme nous l’avons vu aux législatives. Nous ne pouvons que tirer notre chapeau à celui ou à ceux qui ont eu la vision de prévoir les élections pour le premier trimestre de 2018. Cette décision a énormément brouillé certaines prévisions semble-t-il.   

La troisième raison est encore et toujours le cas « soul to soul ». Comment défendre et protéger son ami, si on se met dans une posture défiante vis-à-vis du parti au pouvoir ? on le sait tous, des armes de guerre ont été découvertes chez le chef de protocole du PAN lors de la dernière mutinerie. Les arguments selon lesquels, le gouvernement en sait quelque chose n’ont convaincu personne, pas plus ceux même qui le disent ou qui l’écrivent. Il est donc sage d’opter pour une approche politique et non juridique du cas de Kamarate Souleymane. Etre présent, c’est garder dans les esprits l’image et le cas de son proche collaborateur. Cette posture aura possiblement plus d’effet et de poids que les chansons de franklin Nyamsi sur la toile nous en sommes convaincus.

La rédaction

Lementor.net

Last 5 posts by admin

Related Post

contact: dp@lementor.net / radio@lementor.net / tv@lementor.net / infos@lementor.net TEL: London:
00 44 7 404 14 12 84 and Ivory Coast: 00 225 01 12 93 78

Copyright © 2012 by LEMENTOR.NET. All Rights Reserved Lementor.net part of Lementorgroup23 Limited.
Show Buttons
Hide Buttons
Web Design BangladeshBangladesh Online Market