Possible Candidature Unique De Ouattara : Voici Les Barons Du PDCI Qui En Souffrent…

0
57

Comme le FPI, le PDCI est aussi en proie à des dissensions. la raison de cette division trouve sa similarité en une personne, le président Ouattara.

Comme au FPI donc la question d’une collaboration avec Ouattara semble soulever le courroux de certains barrons et non des moindres. Depuis le déclenchement des sorties sordides et inconséquentes de KKB, militant du PDCI et député, votre site Lementor.net a vu juste : KKB n’est rien d’autres qu’une marionnette dont les files qui commandent les mouvements sont tenus par des mains obscures mais connues au sein du PDCI.

C’est donc avec la volonté ferme d’éclaircir l’opinion que votre site est rentré dans le système des « TCU », entendez : tout sauf la candidature unique.

Dans cette forêt du vieux parti, nous avons pu faire parler aussi bien des jeunes que des barons, connus et inconnus mais qui tous comme un seul homme confessent que le parti devra manœuvrer fort pour arriver à bouts des anti-candidature unique.

Première information de taille, KKB aurait craché à la face de ses parrains son mécontentement face au fait qu’ils garderaient un peu trop le silence dans cette bataille. Pour qui roule KKB n’est plus un mystère. Les masques ne servent plus à rien. En plus de perdre leur calme face à  l’évocation de la candidature de ADO pour le compte du RHDP, ces barrons, au passé relativement glorieux s’organisent pour faire barrage car pour eux : « le congres l’a décidé ».

Ainsi, parmi les ennemis du RHDP, se positionne en pôle position Emile Constant Bombet. Ce monsieur qui a fait voir des vertes et des pas murs aussi bien au président Ouattara qu’a son parti. On se rappelle qu’il avait planifié et supervisé l’arrestation de toute la direction du RDR à l’époque. L’homme semble t’il continue d’être rongé par sa haine « préfectorale » contre le président Ouattara. En réalité, pour nos sources, Bombet vit mal sa chute depuis le coup d’état de 1999. Lui qui rêvait d’entrer en compétition pour la succession de Bédié à l’époque contre un Fologo qu’il trouvait bruyant, vient de trouver de quoi faire revivre ses reflexes de « TSO ».

Au nombre de ceux qui ont décidé de ne plus dormir à cause de la possibilité de la candidature unique est aussi cité l’ambassadeur Georges Ouegnin, qui de manière spectaculaire a réussit à tronquer sa tunique de fonctionnaire en celle de membre du BP du parti de son premier patron. L’homme à en croire les indiscrétions cachent mal sa haine contre Ouattara. Lui qui à travers sa fille, Yasmine Ouegnin, avait réussit a créé une crise « parlementaire ». Le « député »  Ouegnin, pardon, le père de Yasmine Ouegnin aurait même insisté auprès d’un groupe de jeunes militants pour qu’ils rejettent toute idée allant dans le sens de la candidature de Ouattara comme RHDP. Il manœuvre aussi dure qu’il peut afin de voir leur poulain, un jeune caïman de Yamoussoukro competir.

Bédié devra travailler dur et durement sur son vice-président Edjanpan, qui est présenté comme la seule personnalité de référence qui a aussi ses mains sur les files qui font danser la marionnette KKB.  Le natif d’Abengourou perdrait tout son calme qu’on lui connait dès que l’idée de la candidature unique est mentionnée. Il en souffre tellement qu’il lancera à la sortie d’une réunion cette phrase devenue le mot de passe entre les « TCU » : « le PDCI doit vivre » et aujourd’hui le ministre Edjanpan vit et travaille pour empêcher Ouattara et le RHDP de partir un seul bloc compact aux élections de 2015.

Perdu sur l’échiquier national mais présent au sein du PDCI, le doyen Camille Aliali ferait bonne figure au sein de ce regroupement d’anciens et de frustrés due à la longue présence politique du président Bédié au devant du PDCI. Camille Aliali s’est promis une chose : « revoir le PDCI au pouvoir » (tout comme KKB) avant son départ pour les cieux. Face à un candidat de poids comme Ouattara, il vit et vivra mal l’absence du PDCI lors des consultations électorales de 2015. Il est d’avis avec KKB et lui donne, comme le font observer nos sources des bénédictions.

KKB, lui se veut de plus en plus arrogant et se vante de ne pas être seul à avoir cette attitude contre Ouattara. Lementor.net peut le confirmer. Les parrains de KKB sont connus aujourd’hui. A cette liste, certains cadres et non des moindres pointent du doigt, le réconciliateur national comme le « maitre d’œuvre » de tout ce tintamarre. Banny veut tenter sa chance mais beaucoup de cadres PDCI pensent que la chance de Banny et celle du PDCI ne peuvent être confondues à  ce stade et verraientt mal comment ne pas soutenir Ouattara face à  ses anciens qui clairement ont leur avenir derrière eux.

La rédaction

Lementor.net

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here