Mouvement d’humeur à la direction des affaires maritimes et portuaires : des agents-grévistes sèment le désordre

0
106
Le Colonel Tanoh Bertin dg des affaires maritimes et portuaires. Crédit-photo : abidjan.net

Ce qui nous a été rapporté par nos sources ce matin, n’est manifestement pas digne d’une administration comme la direction des affaires maritimes et portuaires. Depuis le mercredi 23 mai 2018, des agents de cette administration y sèment le trouble et la chienlit empêchant ainsi son bon fonctionnement. Comment en est-on arrivé à cette grève de trop, dont le but est de voir coûte que coûte le Directeur Général partir. Ces grévistes, selon nos sources reprochent au directeur général, Colonel Tanoh Bertin l’acquisition d’un terrain à leur profit, l’absence des agents sur le plan d’eau lagunaire et maritime et les difficultés liées à la prise en charge médicale par le fonds de prévoyance des affaires maritimes.  

S’agissant de la question liée à l’acquisition de terrain, l’affaire selon nos informateurs est en cours devant les juridictions compétentes. Le ministre des transports, Amadou Koné aurait même initié des démarches auprès des syndicats afin de régler le problème. Cette affaire qui figure encore au nombre des revendications des grévistes surprend tout de même en dépit de la médiation entamée par le ministre.

Concernant le deuxième point, le directeur général, comme l’atteste la décision numéro 103/MT/DGAMP du 22 mai 2018 portant utilisation des vedettes Renaissance Solution et Gonkanou a pris un acte permettant l’utilisation des engins réclamés sur les plans d’eau et accroitre par la même occasion la présence des agents.

A propos de la couverture médicale des agents, l’administrateur général du fonds des affaires maritime et portuaire a pris une décision à la date du 22 mai 2018 levant toutes les restrictions. 

En dépit donc de la prise en compte des revendications, ces agents de la direction des affaires maritimes et portuaires ont maintenu leur mot d’ordre de grève, et pire ils décident de rentrer en grève illimitée. La plupart des travailleurs de cette administration dénoncent une manipulation de leurs collègues par des personnes tapies dans l’ombre. Cette tentative pour eux est une conspiration à l’endroit du directeur général dont ils souhaitent le départ. Ce matin, ce sont des grévistes lourdement armés épris de violence qui ont réquisitionné de force les véhicules de service et brutaliser leurs camarades, empêchant ainsi le travail. Le ministère des transports ayant pris le pouls de la situation serait prêt à prendre des sanctions exemplaires contre les fauteurs de trouble.

Rappelons que malgré l’implication personnelle du ministre et de son cabinet, ces agents continuent toujours de bloquer le fonctionnement des services.

Auteur : Cheick Diawara

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here