Équipe nationale de Côte d’Ivoire : Le choix de l’« influençable » Kamara Ibrahim déjà contesté

0
149

Le technicien ivoirien Kamara Ibrahim vient d’être engagé par la Fédération Ivoirienne de Football comme le nouveau sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire. L’information a été livrée ce samedi 30 juin 2018 au cours d’un point de presse animé par le comité mis en place pour le recrutement du successeur de Marc Wilmots, a surpris plus d’un. Le choix de Sidy Diallo souffre d’une énorme désapprobation de la part de bon nombre d’observateurs du football ivoirien ainsi que de milliers de supporters.

A la réalité, cet entraineur qui, on le sait n’est pas nouveau dans l’encadrement technique des Eléphants, n’est visiblement pas le bienvenu auprès du public sportif ivoirien à cause de son supposé manque de caractère et de rigueur, évoque-t-on. Pour ceux qui le connaissent véritablement, Kamara Ibrahim est un coach influençable. « Kamara est un mauvais choix pour la sélection ivoirienne. Il ne fera pas mieux que ses prédécesseurs. Je connais ses méthodes. Il ne pourra rien imposer aux joueurs professionnels », nous explique un journaliste sportif. Une fois encore, Sidy Diallo est désavoué par l’ensemble des acteurs du football ivoirien avec cette nomination complaisante. Le nouveau coach de la sélection ivoirienne est en effet un grand ami du président de la FIF et aussi de son vice-président, Sory Diabaté. En dépit de ses nombreux échecs avec les sélections des jeunes, il demeure toujours à sa place. L’objectif assigné à Kamara Ibrahim est de qualifier l’équipe à la CAN 2019 et surtout de préparer le groupe pour la CAN 2021 dont l’organisation a été attribuée à la Côte d’Ivoire. Arrivera-t-il à relever ce défi ? En tout cas, un consultant sportif que nous avons interrogé sur la question reste assez sceptique. « Je me demande bien si Kamara pourra réussir cette difficile mission. Je le dis, car j’estime qu’il n’a pas encore cette poigne pour diriger notre sélection. Mais bon c’est à travers ses résultats que nous allons mieux juger son travail », souligne-t-il.

S’il y parvient et arrive à instaurer une discipline au sein de son vestiaire, Kamara pourra certainement réussir quelque chose avec les Eléphants. Car même si son manque de caractère et de poigne, en tant qu’entraîneur, constitue pour beaucoup un handicap, il est difficile de prédire ou de prévoir ce qui va se passer dans les jours, les mois ou les années à venir. Car le charme de ce sport qu’est le football, est cette incertitude qui l’entoure.

Auteur : Cheick Diawara

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here