Gouvernement Amadou Gon Coulibaly II : On ne change pas une équipe qui gagne !

0
7

Fin de suspens. Le Président ivoirien Alassane Ouattara vient de procéder, ce jour 10 juillet 2018, à la nomination de la nouvelle équipe gouvernementale, sur proposition du nouveau-ancien Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Ce nouveau gouvernement, gardant en grande partie l’ossature de l’ancienne équipe compte désormais 36 ministres et 5 Secrétaires d’Etat. Il enregistre l’arrivée de 6 nouveaux ministres dont,  Albert Mabri Toikeuse, président de l’Udpci à l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Konaté Sidiki, proche du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro à l’artisanat, le professeur Séka Séka Joseph du Pit à l’environnement et au développement durable,  le maire de la commune d’Attécoubé, Danho Paulin aux Sports,  le  président du Conseil régional du Sud-Comoé, Aouélé Eugène Aka à la santé et le secrétaire général de l’Udpci à l’hydraulique. Une des particularités de cette équipe, c’est qu’elle ne compte aucun sortant.  L’on note cependant des réaménagements et de nouveaux portefeuilles ministériels, tels que les ministères de la ville, de l’hydraulique, de l’équipement et de l’entretien routier confié respectivement au ministre François Albert Amichia, Laurent Tchaba et Amédé Koffi Kouakou. Anciennement secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelles, Touré Mamadou est désormais ministre de la promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes. Sidy Touré, lui se voit confier le ministère de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement. L’on observe plutôt une permutation entre le ministre Bruno Koné qui passe au ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme et Claude Isaac Dé, qui lui devient ministre de l’économie numérique et de la poste. Six femmes figurent dans ce gouvernement. A côté de ces personnalités, il faut noter d’autres qui sont des ministres auprès du Président de la République, comme Gilbert Koné Kafana Koné, Abourahamane Cissé. En tout cas, on peut dire que le premier a réussi cette réorganisation de son équipe. Nous avons enfin les hommes qu’il faut à la place qui leur sied. Ce gouvernement, le dernier probablement du mandat du présidentiel aura la lourde tâche de mener à bien les dossiers et les grands chantiers de l’Etat. Ne dit-on pas qu’on ne change pas une équipe qui gagne ?  

Auteur : Cheick Diawara

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here