Un leader de jeunesse recadre le « répondeur automatique» de Soro Guillaume :«Tu ne boxes pas dans la même catégorie que le ministre d’Etat»

0
274

Une vidéo du professeur de philosophie, Franklin Nyamsi, proche du Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro fait le buzz sur les réseaux sociaux. On peut voir et entendre l’intellectuel tirer à boulet rouge sur le candidat Hamed Bakayoko à l’élection municipale d’Abobo. Pour apporter une riposte à la hauteur de la sortie de Franklin Nyamsi, un jeune leader proche du ministre d’Etat, ministre de la Défense, a pondu un communiqué dont nous avons reçu copie. Franck Mickaël Kouassi, président de l’Unepcci (Union nationale des enfants des planteurs de café cacao de Côte d’Ivoire) n’est pas allé du dos de la cuillère pour tancer vertement l’auteur de cette vidéo qu’il a qualifié ‘’d’indécente’’ et ‘’d’irresponsable’’. «Le ministre Hamed Bakayoko a fait valoir ses qualités d’homme d’Etat émérite. Il n’a de leçon à recevoir de qui que ce soit encore moins de Franklin Nyamsy», a indiqué le président de l’Unepcci. «Franklin Nyamsi, tu ne boxes pas dans la même catégorie que le ministre d’Etat, ministre de la Défense», a-t-il soutenu. Prenant le contrepied des thèses soutenues par l’intellectuel d’origine camerounaise, Franck Mickaël Kouassi dit voir dans une telle sortie, la panique et la fébrilité du camp adverse, qui claironne partout, avoir la maitrise du terrain. «Cette sortie violente de Franklin Nyamsi prouve la panique et la peur chez l’adversaire. Quand on dit qu’on a un bilan, quand on dit qu’on a le terrain en main, on doit rester serein. Sinon chaque fois que des communicateurs de pacotilles et des conseillers sorciers s’attaqueront à notre candidat, la réplique sera proportionnelle», a martelé le jeune lieutenant du ministre Hamed Bakayoko. Pour lui, la commune d’Abobo est une commune qui leur coûte chère. De ce fait, ils ne comptent pas la laisser aux mains d’apprentis politiciens. «Au contraire, tes insanités, ta haine et ton manque de respect envers notre champion renforcent notre sympathie et nous motivent plus à lui confier la destinée de notre commune», fulmina-t-il. Rester à mille lieues et soutenir que la candidature du ministre Hamed Bakayoko est ‘’parachutée’’, qu’elle n’est pas ‘’crédible’’ et qu’il est le ‘’parrain du banditisme’’ est intolérable. «Hamed Bakayoko est un enfant des quartiers populaires, qui malgré sa réussite n’a jamais changé et est resté toujours proche et solidaire des populations. Il est notre modèle. Franklin Nyamsy, tu es un intellectuel aux moralités douteuses, doublé d’un maitre chanteur. Pour ta gouverne, le ministre Hamed Bakayoko saura relever le défi du développement d’Abobo avec les Abobolais, à travers un développement participatif et inclusif qui tienne compte de toutes les strates de la commune», a-t-il lancé. En un mot comme en mille, Franck Mickaël Kouassi dit être désormais aux avant-gardes de toutes les sorties hasardeuses visant à ternir l’image de son mentor.

Auteur :

Source :

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here