Le ministre Hamed Bakayoko a-t-il le droit de présenter sa candidature aux municipales à Abobo ?

0
107

En démocratie l’élu est, par-delà sa qualité de représentant d’une catégorie sociale dont il porte la parole et défend les intérêts, le représentant de la nation qui transcende et unifie toutes les catégories sociales du territoire

L’élu est aussi et par-dessus tout le serviteur de la généralité sociale. En cette qualité de représentant de la nation, il est habilité et autorise à solliciter le vote des citoyens aux municipales et aux législatives dans toutes les localités du territoire national ou son parti le désigne.

Cette légitimité transpartisane de l’élu comme représentant de la nation, a justifié, par exemple en France, la candidature de l’ex-conseiller général de l’essonne et député européen Jean-Luc Mélenchon aux législatives, à Marseille, face à l’élu marseillais Patrick menucci du parti socialiste.

C’est que la représentation démocratique n’est pas une représentation-incarnation d’homogénéité communautaire, une représentation de fusion entre le représentant et le représenté.

La représentation démocratique est une représentation indirecte par délégation d’un mandat révocable a un élu sur la base d’une représentativité sociale et non pas communautaire. Le représentant de la nation, l’élu n’est pas obligé d’être un ressortissant du terroir local.

Toutes les localités de la cote d’ivoire sont pour cela électoralement ouvertes, par principe, aux représentants de la nation que sont les élus.

La candidature à abobo du ministre Hamed Bakayoko, en tant que représentant de la nation ivoirienne, est donc bel et bien démocratiquement légitime et justifiée.

Cette vérité primaire de la démocratie républicaine pluraliste semble méconnue par un « agrégé » aux connaissances manifestement limitées, à l’esprit confus, moralement et éthiquement vide.

Ce goujat spécialisé dans les grossièretés et les injures, ce goujat dis-je, qui abrite sa vanité intérieure sous une ostentation honteuse et scandaleuse, gagnerait à se mettre à jour des connaissances élémentaires qui autorisent à parler doctement et publiquement de démocratie sans tomber dans l’imposture et le ridicule.

Auteur : Dr Alexis Dieth

Source : cedea

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here