Retrait du Pdci du processus de mise en place du parti unifié : Bédié choisi de se peser contre Ouattara et le RHDP Unifié

0
266

Cette fois, le divorce semble indéniable. Le Pdci-Rda a décidé de faire chemin seul. Juste après la rencontre entre le Chef de l’Etat Alassane Ouattara et du président Henri Konan Bédié, le parti fondé par Houphouët Boigny a pondu un communiqué dans lequel il annonce son retrait du processus de mise en place du parti unifié Rhdp.

A la réalité, cette décision du vieux parti ne surprend pas véritablement. L’attitude des responsables de ce parti ces derniers temps présageait d’une telle réaction. L’audience accordée par le président de la république à son ainé selon le communiqué fait suite à la rencontre le 06 juillet dernier à Daoukro entre la présidente du Rdr et celui du Pdci. Relevant selon lui des irrégularités, le communiqué signé du président Henri Konan Bédié dénonce l’accord politique pour la création du parti unifié. « Le Pdci prend acte de la création de ce Parti unifié dénommé RHDP par certains de ses alliés de la coalition RHDP mise en place le 18 mai 2005 à Paris, prend acte également que les partis politiques fondateurs de ce Parti unifié dénommé RHDP issu de l’Assemblée Générale Constitutive du 16 juillet 2018 ont pris la décision de mettre fin à leur appartenance au Groupements Politiques RHDP, dénonce l’Accord Politique pour la création d’un parti unifié dénommé RHDP signé le 12 avril 2018, Se retire du processus de mise en place d’un Parti unifié dénommé RHDP », stipule la déclaration.

Le statut de membre fondateur du parti unifié du mouvement ‘’Sur les traces d’Houphouët-Boigny’ ’n’a également pas été du goût d’Henri Konan Bédié, estimant ainsi que le mouvement n’est pas un membre signataire de l’accord politique du 12 avril. Le président du Pdci-Rda a par ailleurs indiqué à son ex-allié qu’il entend présenter des candidats pour les prochaines élections locales, mais sous la bannière du Pdci. Voilà qui va certainement mettre fin à l’idylle entre les alliés d’hier. Les choses sont désormais claires, le Rhdp devra faire sans le Pdci. Contrairement à ce que d’aucun pourrait penser, le Rhdp même sous sa forme actuelle reste la plus grande force politique. Les élections régionales et municipales constitueront à cet effet un baromètre important relativement au poids des formations politiques. Le Rhdp n’a manifestement rien n’à craindre sans le Pdci qui à y voir de près fait beaucoup moins peur. Ce n’est plus un secret pour personne, le Pdci est frappé par un malaise, le président Henri Konan Bédié est désavoué par un grand nombre de militants, de cadres et d’élus du parti. Cette brèche, le Rhdp devra en faire bon usage. Il faut désormais et surtout travailler à remobiliser et à mettre en confiance la base.    

Il est important de noter qu’avec cette posture, le PDCI décide d’affronter son allié à travers les urnes. Il est aussi facile de notre qu’aucune des grandes formations du regroupement politique RHDP n’est consciente de sa véritable force politique sur le terrain. Il est donc louable que le RHDP et le PDCI se mesurent afin de mieux appréhender la réalité du terrain politique.  

Auteur : Cheick Diawara

Source : Lementor.net

Commentaires facebook

Mettez votre commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here